Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
hauteloire.overblog.com

hauteloire.overblog.com

Tout ce que vous devez savoir de ce département se trouve dans ce blog

Articles avec #region de brioude catégorie

Publié le par Papou Poustache
Publié dans : #auzon, #randonnée, #région de Brioude, #bassin minier, #nature

Cet article est reposté depuis L'Auvergne Vue par Papou Poustache.

Voir les commentaires

Publié le par Papou Poustache
Publié dans : #villages de Haute-Loire, #région de Brioude

Cet article est reposté depuis L'Auvergne Vue par Papou Poustache.

Les villages de Haute-Loire: St Beauzire

Auvergne

St Beauzire en Haute-Loire

Voici les Photos du village
Pour rappel, et pour situer ces images dans leur contexte, Saint-Beauzire est situé dans le département de la Haute-Loire de la région de l' Auvergne et a une surface de 23.46 km ² pour une population de 311 habitants. La carte de France du village de Saint-Beauzire est présente en bas de page.

En fin d'article vous pourrez faire une visite virtuelle du village

Balade dans les rues de St Beauzire(63)

 

Auvergne

Les rues de St Beauzire(Haute-Loire)

 

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, Balade dans les rues de St Beauzire(63)

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, Balade dans les rues de St Beauzire(63)

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, Balade dans les rues de St Beauzire(63)

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, Balade dans les rues de St Beauzire(63)

 

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, Balade dans les rues de St Beauzire(63)

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, Balade dans les rues de St Beauzire(63)

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, Balade dans les rues de St Beauzire(63)

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, Balade dans les rues de St Beauzire(63)

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, Balade dans les rues de St Beauzire(63)

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, Balade dans les rues de St Beauzire(63)

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, Balade dans les rues de St Beauzire(63)

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, Balade dans les rues de St Beauzire(63)

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, Balade dans les rues de St Beauzire(63)

Les villages de Haute-Loire: St Beauzire
Les villages de Haute-Loire: St Beauzire
Les villages de Haute-Loire: St Beauzire
Les villages de Haute-Loire: St Beauzire
Les villages de Haute-Loire: St Beauzire
Les villages de Haute-Loire: St Beauzire
Les villages de Haute-Loire: St Beauzire
Les villages de Haute-Loire: St Beauzire

Clic Gauche sur la carte avec le bouton de la souris attendre que le personnage apparaisse,Prendre le personnage avec la flèche de la souris en maintenant le clique gauche,Déplacer le personnage sur le pointeur du village,Puis à l'aide la molette promener vous dans le village,Attention seules les rues en bleues peuvent étre visitées.Astuce au bout des rues faites un double clic sur la route et vous irez encore plus loin.Utiliser aussi la molette pour Zoomer je vous fais confiance avec quelques manipulations vous maitriserez.Bonne visite

Voir les commentaires

Publié le par Papou Poustache
Publié dans : #région de Brioude, #patrimoine auvergnat, #Eglise

Cet article est reposté depuis L'Auvergne Vue par Papou Poustache.

Patrimoine Auvergnat:Eglise de Blesle

Patrimoine d'Auvergne: L'église de Blesle en Haute-Loire

Auvergne

Haute-Loire

Blesle

Blotti au fond d'une étroite vallée en Pays d'Alagnon, Blesle laisse deviner l'empreinte de son passé marqué par la présence d'une des plus anciennes abbayes d'Auvergne.

Cette fondation nous est connue par une lettre de l'abbesse Florence adressée au pape Urbain II. Ermengarde, comtesse d'Auvergne et mère de Guillaume le Pieux, fondateur de Cluny, décide d'ériger, entre 849 et 885, un monastère de femmes Largement doté en terres et églises, il sera directement placé sous l'autorité du Saint Siège sous le vocable de saint Pierre. La multiplicité de ses biens incita les abbesses à créer plusieurs prieurés : Leyvaux (Cantal), Thérondels (Aveyron), Julianges en Gévaudan, Chastel-Marlhac...

Il ne reste rien de l‘édifice primitif, la partie la plus ancienne étant le croisillon nord du transept. Au premier abord, l'architecture de l'abbatiale est complexe. La liaison intérieure de ses volumes traduit différentes étapes de construction que seule une étude approfondie permet d'appréhender. Imbriqué dans les anciens logis abbatiaux, cet édifice roman surprend par l'originalité de son architecture : une nef courte et étroite, un transept saillant et un vaste chœur d'une portée de voûte de 11,69 mètres, exemple unique en Auvergne. Mais l'église Saint-Pierre se distingue surtout par la richesse de son décor sculpté : de nombreux modillons et chapiteaux, dont certains échappent aux thèmes traditionnels des églises de Basse-Auvergne, ainsi que les voussures du portail sud, ornées de fleurs largement épanouies.

L'intérieur de l'édifice a reçu, lui aussi, un décor révélant l'importance de l'abbaye et peut-être un lieu, témoin de nombreux échanges artistiques. De récentes restaurations ont mis au jour plusieurs éléments de peinture murale, dont il faut souligner l'intérêt stylistique et iconographique : anges musiciens, deux représentations de saint Christophe, figures féminines … L'église abrite également le Trésor, d'où se détachent quelques œuvres : Vierge du Cheylat (XIIIe siècle), Christ roman, Sainte Anne trinitaire...

Placée sous l'autorité des seigneurs de Mercoeur dès le XIe siècle, rattaché aux « treize bonnes villes d'Auvergne » en 1558, Blesle conserve encore une architecture variée où se côtoient les riches demeures des notables et de nombreuses maisons à pans de bois.

lien du texte ci dessus

http://www.terres-romanes-auvergne.com/blesle.html

 

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, Patrimoine d'Auvergne: L'église de Blesle en Haute-Loire

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, Patrimoine d'Auvergne: L'église de Blesle en Haute-Loire

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, Patrimoine d'Auvergne: L'église de Blesle en Haute-Loire

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, Patrimoine d'Auvergne: L'église de Blesle en Haute-LoireBlog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, Patrimoine d'Auvergne: L'église de Blesle en Haute-LoireBlog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, Patrimoine d'Auvergne: L'église de Blesle en Haute-Loire

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, Patrimoine d'Auvergne: L'église de Blesle en Haute-LoireBlog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, Patrimoine d'Auvergne: L'église de Blesle en Haute-Loire

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, Patrimoine d'Auvergne: L'église de Blesle en Haute-Loire

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, Patrimoine d'Auvergne: L'église de Blesle en Haute-Loire

Voir les commentaires

Publié le par Papou Poustache
Publié dans : #villages de Haute-Loire, #région de Brioude

Cet article est reposté depuis L'Auvergne Vue par Papou Poustache.

Les villages de Haute-Loire:Espalem

Espalem 43450

En fin d'article vous pourrez faire une visite virtuelle du village ainsi que des cartes postales anciennes

Photos d'Auvergne: Le village d'Espalem 43450

Blog de auvergnebassinauzonbrassac :Auvergne a travers les temps, Photos d'Auvergne: Le village d'Espalem 43450

Auvergne

Espalem en Haute-Loire

Photos du mois d'Avril 2012

Voici les photos du village d'Espalem et des alentours.
Pour rappel, et pour situer ces images dans leur contexte, Espalem est situé dans le département de la Haute-Loire de la région de l' Auvergne et a une surface de 14.62 km ² pour une population de 254 habitants. La carte de france du village d'Espalem est présente en bas de page.
 

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, Photos d'Auvergne: Le village d'Espalem 43450

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, Photos d'Auvergne: Le village d'Espalem 43450

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, Photos d'Auvergne: Le village d'Espalem 43450

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, Photos d'Auvergne: Le village d'Espalem 43450

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, Photos d'Auvergne: Le village d'Espalem 43450

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, Photos d'Auvergne: Le village d'Espalem 43450

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, Photos d'Auvergne: Le village d'Espalem 43450

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, Photos d'Auvergne: Le village d'Espalem 43450

Eglise st Mathieu d'Espalem(43)

Blog de auvergnebassinauzonbrassac :Auvergne a travers les temps, Eglise st Mathieu d'Espalem(43)

Auvergne

Espalem 43450

Eglise st Mathieu

Photos du mois d'Avril 2012

Placée sous le patronage de St Matthieu, l'église d'Espalem fut bâtie dans la première moitié du XII ème siècle et subit plusieurs modifications par la suite. Trois chapelles furent ajoutées avant 1843 (date indéterminée) dont deux au nord de la nef et une au sud de la deuxième travée.

Le clocher et la flèche furent reconstruits au XIX ème siècle : en 1846 par l’architecte Saphy, puis en 1854 par l’entrepreneur André Raymond (d’Espalem) d’après les plans de l’architecte Sicard Deberle (de Brioude). Suite à l’incendie du 22 juillet 1924, la flèche octogonale fut rebâtie en 1925 par l’entrepreneur Régis Curabert d’après les plans de l’architecte J. Pouget et Fils.

L'ossuaire qui ne figure pas sur le plan cadastral de 1843, a vraisemblablement été construit lors de la désaffection du cimetière qui entourait l'église en 1880.

L'église est inscrite à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques en 1986.
Le bâtiment est constitué à ce jour d'une nef de plan barlong prolongée d'un choeur à une travée sous coupole articulée à une abside voûtée en cul de four. Chaque travée s’organise en 2 arcs plein cintre jumelées en retombées externes sur piédroits et à retombées internes sur colonne circulaire engagée originellement dans le mur gouttereau.
Un collatéral au nord, une chapelle au sud et la sacristie au nord est complètent l'ensemble. Le clocher actuel est couvert en ardoise, la nef à longs pans est couverte en tuiles canal.
Le choeur et l'avant choeur sont couverts en lauzes de gneiss. Les encadrements de portes et des baies sont en basalte. L’intérieur de l’église avait été restauré dans les années 1960 avec un enduit ciment sur l’ensemble des murs et des voûtes, rendant l’édifice totalement étanche.

Pour en savoir plus cliquez sur le lien ci -dessous

http://www.fondation-patrimoine.org/fr/auvergne-3/tous-les-projets-206/detail-eglise-saint-mathieu-d-espalem-3199

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, Eglise st Mathieu d'Espalem(43)

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, Eglise st Mathieu d'Espalem(43)

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, Eglise st Mathieu d'Espalem(43)

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, Eglise st Mathieu d'Espalem(43)

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, Eglise st Mathieu d'Espalem(43)

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, Eglise st Mathieu d'Espalem(43)

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, Eglise st Mathieu d'Espalem(43)

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, Eglise st Mathieu d'Espalem(43)

En Auvergne: Ecole,mairie à Espalem(43)

Blog de auvergnebassinauzonbrassac :Auvergne a travers les temps, En Auvergne: Ecole,mairie à Espalem(43)

Auvergne

Le village d'Espalem

Photos du mois d'Avril 2012

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, En Auvergne: Ecole,mairie à Espalem(43)

 

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, En Auvergne: Ecole,mairie à Espalem(43)

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, En Auvergne: Ecole,mairie à Espalem(43)

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, En Auvergne: Ecole,mairie à Espalem(43)

Monument aux morts à Espalem(43)

Blog de auvergnebassinauzonbrassac :Auvergne a travers les temps, Monument aux morts à Espalem(43)

Auvergne

Espalem 43

Photos du mois avril 2012

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, Monuments aux morts à Espalem(43)

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, Monuments aux morts à Espalem(43)

En sillonnant l'Auvergne: Au hasard dans Espalem(43)

Blog de auvergnebassinauzonbrassac :Auvergne a travers les temps, En sillonnant l'Auvergne: Au hasard dans Espalem(43)

Auvergne

Promenade dans les rues d'Espalem.

Photos du mois d'Avril 2012

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, En sillonant l'Auvergne: Au hasard dans Espalem(43)

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, En sillonant l'Auvergne: Au hasard dans Espalem(43)

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, En sillonant l'Auvergne: Au hasard dans Espalem(43)

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, En sillonant l'Auvergne: Au hasard dans Espalem(43)

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, En sillonant l'Auvergne: Au hasard dans Espalem(43)

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, En sillonant l'Auvergne: Au hasard dans Espalem(43)

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, En sillonant l'Auvergne: Au hasard dans Espalem(43)

en déplaçant le personnage vous pourrez visiter le village

Les villages de Haute-Loire:Espalem
Les villages de Haute-Loire:Espalem
Les villages de Haute-Loire:Espalem
Les villages de Haute-Loire:Espalem
Les villages de Haute-Loire:Espalem
Les villages de Haute-Loire:Espalem
Les villages de Haute-Loire:Espalem
Les villages de Haute-Loire:Espalem

Voir les commentaires

Publié le par Poustache
Publié dans : #région de Brioude, #cartes postales anciennes, #mines

Lubilhac

Dans le cadre une nouvelle rubrique que je viens d'ouvrir "elle s'appelle village à la demande " dans la mesure ou je possède des photos des villages demandés dans https://www.facebook.com/cpauvergne voici le village que m'a demandé Marie -Agnès

Je n'ai pas de photos récente mais ce village s'inscrira dans les visites de 2014.

Villages de Haute-Loire en cartes postales:Lubilhac
Villages de Haute-Loire en cartes postales:Lubilhac
Villages de Haute-Loire en cartes postales:Lubilhac
Villages de Haute-Loire en cartes postales:Lubilhac
Villages de Haute-Loire en cartes postales:Lubilhac
Villages de Haute-Loire en cartes postales:Lubilhac
Villages de Haute-Loire en cartes postales:Lubilhac
Villages de Haute-Loire en cartes postales:Lubilhac

Ils en parlent

Rapports et délibérations - Haute-Loire, Conseil général -Conseil général de la Haute-Loire (Le Puy)-1912 Informations détaillées
Périodique

  • TABLE ALPHABÉTIQUE DES MATIERES 165 passerelle de l'Allagnon, destinée à relier le village de Brugeilles commune de Torsiac, à la route de Paris à Perpignan, soit inscrite au plus prochain programme Voeu pour que des études soient faites en vue de la construction d'un chemin destiné à relier les chefslieux des communes de Lubilhac et de Mercoeur Voeu que.la construction d'un chemin destiné à relier le canton de Blesle à Saint-Germain-Lembron par Saint-Gervazy (Puy-de-Dôme^, soit inscrite à l'un ii Voeu pour que des études soient faites en vue de la construction d'un « chemin destiné à relier les chefs-lieux des communes de Lubilhac et « de Mercoeur

    Extrait 1 :

    Extrait 2 :

    Extrait 3 :

    de Lubilhac et de Mercoeur en utilisant le pont déjà construit sur le ruisseau de CerouxCe projet est abandonné et sa direction primitive portée au tableau D est remplacée par celle de La Roche-Saint-Beauzire et Lubilhac en voie decon\" struction

    Almanach de Brioude et de son arrondissement : organe de la Société d'études archélogiques, historiques et littéraires de la région de Brioude -Almanach de Brioude (Aurillac)-1924 Informations détaillées
    Périodique

    • En filons nombreux dans toute la région ouest de Brioude, Ally, Mercœur, Saint-Just, Lubilhac, Blesle, Massiac, Ardes, BonnacSaint-Mari -le-Plain, Mines de la Rodde, la Bessade, Fraisse, Chazelles, la Chassagne, Troupenat, Ouche, Dahu, Terret, Preissat, Marmeissat, Bauberty Mine de Cistrière à Lubilhac

      Extrait 1 :

      Extrait 2 :

      Extrait 3 :

      Lubilhac et Torsiac (canton de Blesle).

      La Croix (1880) -La Croix (Paris)-1906 Informations détaillées
      Périodique

      • Demenge, administrateur délégué de la Société des mines de MalfldanoPierre Rodier, 55 ans, cultivateur à Fraisse, commune de Lubilhac (Haute-Loire), a éta trouvé mort des suites d'une congestion causée par te froid

        Extrait 1 :

        Extrait 2 :

        Mine de Bonpart, 2 fr.

Voir les commentaires

Publié le par Papou Poustache
Publié dans : #rivière, #Saumon, #région de Brioude, #auvergne

Cet article est reposté depuis L'Auvergne Vue par Papou Poustache.

Le saumon de l'Allier

Le Saumon de l'Allier

L'Allier et l'Allagnon accueillent des saumons sauvages qui viennent frayer .

Un effort important a été fait pour retrouver une situation normale d'il y a 50 ans.

Des aménagements ont été réalisés sur les rivières, une pépinière a été réalisée pour aleviner en Tacon a Prades mais pour le moment les résultats ne correspondent pas aux attentes.

Tout au long de cet article vous y verrez des photos et vidéos sur le Saumon de l'Allier.

Une collection inédite de photos personnelles ainsi qu'une vidéo rare.

Le saumon atlantique (Salmo Salar) est un magnifique poisson migrateur, autrefois présent dans tous les grands fleuves et rivières de l’Europe de l’Ouest, depuis le nord du Portugal jusqu’au Cercle Arctique. De nos jours, il a disparu de tous ces grands fleuves, excepté la Loire et son affluent principal l’Allier, ce qui fait du saumon de l’axe Loire-Allier un poisson unique en Europe : il représente un patrimoine génétique sans équivalent aujourd’hui, indispensable pour des opérations de réintroduction du saumon sur d’autres grands cours d’eau de France et d’Europe (Dordogne, Garonne, Rhin...)
On estime qu'il y avait autrefois environ 100 000 saumons sur le bassin Loire-Allier. Aujourd’hui, il ne reste que quelques dizaines d’adultes : fin novembre 96, on n'a comptabilisé que 67 reproducteurs (voir notre statistique) qui ont franchi l'ascenseur à saumons du barrage de Poutès-Monistrol pour venir se reproduire sur leurs frayères du Haut-Al
lier.

http://www.rivernet.org/general/salmon/saumo1_f.htm#Les%20barrages

Extrait d'un livre de 1917 la transformation du texte étant automatique beaucoup d'erreurs sont glissées.

Si vous voulez lire l'original cliquer sur ce lien: http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6492494q/

La Bajasse reste ce qu'elle était de leur temps, l'un des meilleurs postes de pêche de la région ; et c'est au dessous de la chute d'où les saumons, dans l'ardeur de leur remontée, ji 'illissent en étincelantes paraboles, que s'assemblent les pêcheurs biivadois. De nombreux amateurs étrangers, qu'attire la passion du sport, que retient le charme du site, ont, depuis quelques années, pris /'habitude de les y rejoindre, ils consacrent leurs loisirs au pourchas de l'étrange poisson dont, avant de récents travaux, les mœurs ne nous étaient qu'assez imparfaitement connues.

Son appétit, et, qui sait, peut-être le goût de l'aventure l'entrainent, chaque printemps, vers la mer ; mais, s'il ) e grandit et n'atteint son plein développement qu'en eau salée, il ne se reproduit qu'en eau douce, et, pour aimer, revient aux rivières natales; pour aimer, et, /e jo/m-v souvent, mourir, cw c'est lit, dans les méandres pacifiques, en avant des barrages dont il hésite à franchir l'obstacle, que le guettent la tirette ou le tramail du braconnier, le poisson artificiel ou la mouche en plume de faisan du sportsman.

Est-ce un miraculeux instinct prémonitoire qui le ramène aux affluents où il est né, dans les eaux qui se prêtert le mieux, de par leur composition chimique, à t eclosion de sa future descendancey On l'affirmait naguère, et notre goût Cu merveilleux s'accommodait de cette explication. Mais, nous le savons au d'hui : s'il change d'habitat et quitte, à un m mient donné, Pocéan, c'est que son activité respiratoire, qui s'exade à l'approche de la saison des amours, l'incite irrésistiblement à ri chercher des eaux plus aérées, plus riches en oxygène que les eau v marines.

Son instinct prétendu se réduit donc, somme toute, à l'n besoin.

Constatation révélatrice, d'où, si l'on parvenait à la ginéraliser découleraient, dans l'ordre biologique, voire même philosophique, d'importantes conséquences, et que Descartes, si elle eût été faite de son temps, rHeût pas manqué d'utiliser à l'appui de sa théorie de l'automatisme animal.

La Bajasse reste ce qu'elle était de leur temps, l'un des meilleurs postes de pêche de la région ; et c'est au dessous de la chute d'où les saumons, dans l'ardeur de leur remontée, ji 'illissent en étincelantes paraboles, que s'assemblent les pêcheurs biivadois. De nombreux amateurs étrangers, qu'attire la passion du sport, que retient le charme du site, ont, depuis quelques années, pris /'habitude de les y rejoindre, ils consacrent leurs loisirs au pourchas de l'étrange poisson dont, avant de récents travaux, les mœurs ne nous étaient qu'assez imparfaitement connues.

Son appétit, et, qui sait, peut-être le goût de l'aventure l'entrainent, chaque printemps, vers la mer ; mais, s'il ) e grandit et n'atteint son plein développement qu'en eau salée, il ne se reproduit qu'en eau douce, et, pour aimer, revient aux rivières natales; pour aimer, et, /e jo/m-v souvent, mourir, cw c'est lit, dans les méandres pacifiques, en avant des barrages dont il hésite à franchir l'obstacle, que le guettent la tirette ou le tramail du braconnier, le poisson artificiel ou la mouche en plume de faisan du sportsman.

Est-ce un miraculeux instinct prémonitoire qui le ramène aux affluents où il est né, dans les eaux qui se prêtert le mieux, de par leur composition chimique, à t eclosion de sa future descendancey On l'affirmait naguère, et notre goût Cu merveilleux s'accommodait de cette explication. Mais, nous le savons au d'hui : s'il change d'habitat et quitte, à un m mient donné, Pocéan, c'est que son activité respiratoire, qui s'exade à l'approche de la saison des amours, l'incite irrésistiblement à ri chercher des eaux plus aérées, plus riches en oxygène que les eau v marines.

Son instinct prétendu se réduit donc, somme toute, à l'n besoin.

Constatation révélatrice, d'où, si l'on parvenait à la ginéraliser découleraient, dans l'ordre biologique, voire même philosophique, d'importantes conséquences, et que Descartes, si elle eût été faite de son temps, rHeût pas manqué d'utiliser à l'appui de sa théorie de l'automatisme animal.

A PÊCHE DU SAUMON DANS L'ALLIER A LA BAJASSE, PRÈS BRIOUDE

AVANT-PROPOS

- , 1 1 -Allons à la Bajasse ! Tel est le mot d ordre à Brioude le dimanche,-

quand il fait beau. Les promeneurs se le redisent, puis ils se mettent en route. Rares sont ceux qui, tout en cheminant, s'avisent qu'ils vont sur les pas des pèlerins du Moyen Age. On surprendrait nombre de Brivadois en les avertissant, en outre, que le lieu dit u ln Bajasse M, où l'on va voir une pêcherie de saumon.

Faire deux doigts de cour en cet aimable endroit ;i la Musc de l'Histoire, c'est ce que nous allons tenter. La présente étude souhaiterait d'être un bréviaire manuel pour les fervents de la Bajasse : promeneurs, pêcheurs et gourmands. Pour ceux-ci d'abord !

Comme on le verra, les détails abondent dans tout ce qui va suivre sur les usages épulaires d'autrefois. La première partie toute entière est un répertoire de modes culinaires pour saumon et de références gastronomiques. Mais les curieux trouveront des renseignements inédits sur l'existence des Comtes de Brioude Leur « vie au grand air » séduira les pêcheurs pour lesquels sont étudiées les récentes habitudes du saumon dans l'Allier et les coutumes locales de pêche et de braconnage. Enfin, pour les érudits, le morceau principal sera l'histoire de la digue, construite en 13i2 à la Bajasse pour alimenter les moulins banaux. Cette digue ou

pellière est, en effet, la base de départ et le soutien de tout mon travail. C'est elle qui de tout temps a rassemblé et maintenu les saumons en humeur de remontée. Elle qui attira les chanoines pêcheurs du XIVe siècle et les sportsmen étrangers du xxe. Son importance est bien apparue, quand, le 7 janvier 1918, elle vint à s'effondrer. Brioude se désola. Les saumons, ne trouvant plus d'obstacle, filaient sur Langeac et Langogne. Adieu sport, commerce, braconnage. Le mal était sans remède. Les ouvriers, l'auteur même de ces lignes, faisaient et refaisaient ailleurs d'autres « barrages ».

Trois ans ont passé. Chacun a repris sa besogne. Les maçons, déjà, ont rétabli la « pellière » (1). Et moi, je viens pour la dernière fois témoigner dans le long débat de la rivière avec la digue.

On trouvera mes nouvelles observations tout à la fin de cet écrit.

Elles forment un court post-scriptum aux pages déjà vieilles qui vont suivre. Celles-ci, dont M. Paul le Blanc fut l'initiateur, furent écrites dès 1917. Ce fut à ce moment que je quittai le savant bibliophile pour ne plus le revoir, sinon en pensée, et, tel que mon souvenir le représente encore : avec sa longue houppelande grise, ses besicles bleues posées de travers sur le nez et ses longs cheveux blancs, vénérables, qui frolaient le col mou de sa chemise.

En mémoire de mon vieil ami j'ai conservé intact l'agencement primitif de ce travail et sa division en deux parties, lesquelles d'ailleurs, et pas plus l'une que l'autre, ne prétendent être définitives. Je les comparerais chacune à ces paniers où les dames serrent les échevaux dont elles font leur tapisserie. Si la teinte saumon domine dans mes paniers, elle n'en exclut pas les autres.

L'ensemble est-il harmonieux : elest ce dont le lecteur va juger (2).

(1) La digue occupe toujours l'emplacement indiqué sur le plan ci-contre, qui fut levé spécialement pour cette étude par les soins de M. Mamet. Le lecteur sera comme moi reconnaissant envers l'habile topographe que je remercie bien vivement de son inépuisable obligeance.

(2) Chateaubriand rapporte l'anecdote suivante dans les Mémoires d'Outre Tombe (Édition Biré. T. II, p. 475) : a Monsieur Hénin, ancien commis des Affaires Étrangères, et ennuyeux comme un protocole, barbouillait de gros romans. Il lisait un jour à Mme de Coislin une description : « une amante en larmes et abandonnée pêchait mélancoliquewent un saumon ». Madame de Coislin qui s'impatientait et n'aimait pas le saumon lui dit de cet air sérieux qui la rendait si comique : « Monsieur Hénin, ne pourriez-vous faire prendre un autre poisson à cette dame?» Dieu veuille que mes lecteurs ne fassent pas de semblables réflexions !

Les saumons a la Bajasse

Blog de auvergnebassinauzonbrassac :Auvergne a travers les temps, Les saumons a la Bajasse

 

L'article qui suit vient de m'etre envoyé par Raymond que je remercie.

Ci joint son nouveau site

http://www.sitesclunisiens.org/article.php?sid=244

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, Les saumons a la Bajasse

Le barrage de la Bajasse se situe a Brioude et durant des décénies on a vu passer des saumons a ce barrage  mais depuis plus de trente les images ci-dessous font parties du passé.

 

 

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, Les saumons a la Bajasse

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, Les saumons a la Bajasse

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, Les saumons a la Bajasse

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, Les saumons a la Bajasse

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, Les saumons a la Bajasse

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, Les saumons a la BajasseBlog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, Les saumons a la Bajasse

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, Les saumons a la Bajasse

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, Les saumons a la BajasseBlog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, Les saumons a la Bajasse

Allier et une video de frayère de saumon

Blog de auvergnebassinauzonbrassac :Auvergne a travers les temps, Allier et une video de frayère de saumon

Photos de la rivière Allier prises a Lindes près d'Auzon.

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, Allier et une video de frayère de saumon

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, Allier et une video de frayère de saumon

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, Allier et une video de frayère de saumon

Video amateur de la pèche au saumon dans l'Allier a Brioude

Blog de auvergnebassinauzonbrassac :Auvergne a travers les temps, Video  amateur de la pèche au saumon dans l'Allier a BrioudeCette video amateur m'a été donnée par Denis elle date du début des années 1940 a été tournée a Brioude.
Voici le lien de mon autre blogcar je n'arrive pas à l'intégrer sur cette plate-forme.
Ps:sur cette vidéo on apperçoit Mistinguet
 

Vidéo de 1940 à Brioude

 

A cette époque Brioude était une ville réputée pour ses saumons on venait de toute la France pour y pratiquer la pèche sportive.

La photo ci-dessus nous fais voir les prises de pèches au début du siècle.

 

Publiée le 16 févr. 2013

film réalisé en 1964 par le Docteur Paul BOULAGNON sur les saumons de l'Allier autour de Brioude.

Photos de prises de Saumons

Photos de la collection personnelle a Denis (pècheur de saumon)

Elles s'étalent des année 40 aux années 60

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, Phtos de prises de SaumonsBlog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, Phtos de prises de Saumons

 

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, Phtos de prises de SaumonsBlog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, Phtos de prises de Saumons

 

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, Phtos de prises de SaumonsBlog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, Phtos de prises de Saumons

 

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, Phtos de prises de SaumonsBlog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, Phtos de prises de Saumons

 

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, Phtos de prises de SaumonsBlog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, Phtos de prises de Saumons 

Prise d'un saumon au pont de Lamothe

 

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, Phtos de prises de Saumons

Photos des années 50-60 sur la pèche aux saumons

Blog de auvergnebassinauzonbrassac :Auvergne a travers les temps, Photos des années 50-60 sur la pèche aux saumons

Ces photos sont des photos de famille de Denis dans lesquels on pourra y voir sa grand-mére, son grand père dit" Taupin" et son père dit "le Shadock"ainsi que lui enfant.

Je le remercie car ces documents m'ont permis de réaliser les articles sur le passé du saumon dans l'Allier.

 

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, Photos des années 50-60 sur la pèche aux saumons

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, Photos des années 50-60 sur la pèche aux saumonsBlog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, Photos des années 50-60 sur la pèche aux saumons

 

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, Photos des années 50-60 sur la pèche aux saumonsBlog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, Photos des années 50-60 sur la pèche aux saumons

 

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, Photos des années 50-60 sur la pèche aux saumonsBlog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, Photos des années 50-60 sur la pèche aux saumons

 

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, Photos des années 50-60 sur la pèche aux saumons

 

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, Photos des années 50-60 sur la pèche aux saumonsBlog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, Photos des années 50-60 sur la pèche aux saumons

 

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, Photos des années 50-60 sur la pèche aux saumonsBlog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, Photos des années 50-60 sur la pèche aux saumons

 

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, Photos des années 50-60 sur la pèche aux saumonsBlog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, Photos des années 50-60 sur la pèche aux saumons

 

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, Photos des années 50-60 sur la pèche aux saumonsBlog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, Photos des années 50-60 sur la pèche aux saumons

 

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, Photos des années 50-60 sur la pèche aux saumonsBlog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, Photos des années 50-60 sur la pèche aux saumons

Voir les commentaires

Publié le par Papou Poustache
Publié dans : #Histoire, #région de Brioude, #Haute-Loire

Cet article est reposté depuis L'Auvergne Vue par Papou Poustache.

La fontaine St Julien à Brioude

Fontaine Saint Julien.

Le souvenir du martyre de saint Julien, décapité en 304. Selon la légende la tête de Julien fut ensuite lavée dans les eaux de cette source et en ce lieu se produisirent de nombreux miracles.
Devenue très tôt un lieu de pèlerinage célèbre, la fontaine a été surmontée, au XII ème siècle d'un élégant édicule voûté, de style roman, présentant deux chapiteaux remarquables.
Aucun vestige ne subsiste de l'oratoire qui avait été élevé en ce lieu. La garde de la fontaine et de l'oratoire fut assurée par les prêtres de l'église Saint-Ferréol, remplacés au XVIIème siècle par les religieux du couvent des Minimes, tout proche.
La Révolution vit la destruction des bâtiments, excepté la fontaine qui est restée un lieu de pèlerinage, particulièrement durant la neuvaine de saint Julien.
Actuellement une messe est toujours célébrée près de la fontaine, le jour de la fête du Saint, le 28 août.
L' association « Les Amis de la Fontaine St Julien » a pour objet la conservation de la fontaine et de son environnement.

Texte de :http://www.ot-brioude.fr/fontaine.html

Photos de la fontaine et en fin de page histoire de St Julien

La fontaine St Julien à Brioude
La fontaine St Julien à Brioude
La fontaine St Julien à Brioude
La fontaine St Julien à Brioude
La fontaine St Julien à Brioude
La fontaine St Julien à Brioude
La fontaine St Julien à Brioude
La fontaine St Julien à Brioude

Texte de : http://nominis.cef.fr/contenus/saint/1753/Saint-Julien-de-Brioude.html

Julien était originaire de Vienne sur le Rhône et, pour ne pas s'exposer inutilement à la persécution de Dèce, il s'enfuit. Mais il fut rattrapé près du village de Brioude en Auvergne. Les soldats le décapitèrent. Son culte fut si grand que près de quatre-vingt dix localités et communes portent son nom en France.
"Les chrétiens du Puy en Velay ont versé leur tribut au témoignage de la Foi jusqu’au don de la vie. Dans les premiers siècles, à l’époque des persécutions de l’Empire Romain ont été tué en haine de la foi Saint Julien à Brioude, Saint Ferréol, Saint Ilpize..." (diocèse du Puy)
"C’est sans doute en 304 que Saint-Julien a subi le martyre à Brioude. Parti de Vienne en Dauphiné, peut-être sur les conseils de Ferréol, il vint se réfugier en Auvergne au vicus de Brioude où l’on célébrait les fêtes païennes. Il est arrêté par les émissaires du chef de garnison Crispinus. Ceux-ci le décapitent et emportent sa tête à Vienne, après l’avoir lavée dans une fontaine ('Fontaine St-Julien' à 2 Km direction de Clermont). Son corps est enseveli par deux vieillards Arcons et Ilpize qui 'retrouvèrent alors la vigueur de leur jeunesse'. Tels sont les faits relatés par Grégoire de Tours dans le 'livre des miracles'.
La première communauté chrétienne à Brioude: Ce que l’on peut dire avec certitude, c’est que Julien est mort pour témoigner de sa Foi en ce lieu appelé par Sidoine Appolinaire: 'Benigna Brivas' (Brioude la douce). Ce témoignage de Foi a marqué les gens du pays. Les auteurs parlent de la 'conversion des paysans' qui détruisirent les statues païennes et les jetèrent dans un lac. Peut-on parler de la naissance de l’Eglise à Brioude à ce moment-là? Ce n’est pas certain. Mais c’est probablement autour de son tombeau que s’est rassemblée la première communauté chrétienne et c’est bien à cause du martyre de Saint-Julien que Brioude est entrée dans l’Histoire. (diocèse du Puy où il est fêté le 30 août)
"Soldat romain, il a subi le martyre à Brioude en 304. Parti de la ville de Vienne, prés de Lyon, il alla se réfugier en Auvergne où finalement il fut saisi par Crispinus, le chef de la garnison locale, et décapité sur le champ. On raconte encore que deux vieillards, Arcons et Elpize, se chargèrent d’ensevelir son corps et retrouvèrent aussitôt la vigueur de leur jeunesse. Un premier martyrium s’éleva à l’emplacement de sa sépulture dès le quatrième siècle, qui est à l’origine même de l’église de Brioude. Julien témoigna donc de sa foi par le supplice et, par son exemple, convertit beaucoup de paysans de la région, alors encore largement païenne. Saint thaumaturge, son culte se répandit rapidement à travers toute la Gaule, comme l’attestent encore de nombreux toponymes et lieux de culte, dont bon nombre sont situés sur les routes de Saint-Jacques-de-Compostelle." (Église Saint Julien le Pauvre à Paris - les saintes reliques de notre paroisse)
"Qui était Saint-Julien? Il s’agit de Saint-Julien de Brioude, l’un des plus fameux martyrs de la Gaule. Tribun romain, il tenait garnison à Vienne dans le Dauphiné. En l’année 304, au temps de la persécution de Dioclétien, il fut décapité prés de la ville de Brioude en Auvergne où il s’était réfugié. Il s’était livré à ses bourreaux pour éviter que ceux qui le cachaient soient victimes de représailles. Trois siècles plus tard sa tête fut retrouvée par Grégoire de Tours et Saint Mamers. Le tombeau du martyr devint à Brioude un lieu de culte. Les miracles qui s’y faisaient tiennent une grande place dans la légende dorée du Moyen-Age. Aux XIe et XIIe siècles fut bâtie à Brioude une imposante basilique romane, la plus belle d’Auvergne, et c’est un haut-lieu des pèlerinages anciens où les rois de France s’arrêtaient quand ils se rendaient au Puy. Le culte de Saint-Julien se répandit dans toute la France et de nos jours, prés de 300 églises portent encore son nom..." (Histoire de l'église de Saint Julien de Royaucourt - site des Amis de l
'église)
Un internaute nous communique:
"La date de son martyr a été recalée en 304 par l'Abbé Cubizolles. Vous pourriez aussi parler de son amitié avec Saint-Ferré
ol, en garnison à Vienne, martyrisé aussi sous Dioclétien.
La tradition dit que la tête de Julien avait été ramenée à Vienne et réunie avec Ferréol dans son tombeau
."
À Brioude au pays des Arvernes, au IIIe siècle, saint Julien, martyr. Soldat à Vienne, selon la tradition, aux premières nouvelles de la persécution, sur le conseil de saint Ferréol, il vint à Brioude, et c’est là qu’il reçut la palme du martyre.

Martyrologe romain

Voir les commentaires

Publié le par Papou Poustache
Publié dans : #Histoire d'Auvergne, #patrimoine auvergnat, #région de Brioude

Cet article est reposté depuis L'Auvergne Vue par Papou Poustache.

La basilique Saint Julien à Brioude

La basilique St Julien à Brioude

La construction de Saint-Julien de Brioude s'est étalée sur plus d'un siècle. Trois ou quatre maîtres d’œuvre s'y sont succédés.
Saint Julien était un martyr du 4è siècle. Plusieurs églises se succédèrent ainsi au-dessus de son tombeau. L'église actuelle aurait été élevée à partir de 1060 en trois étapes :
1060-1100 : rez-de-chaussée du narthex, parties basses des deux premières travées de la nef et du porche nord
1100-1140 : étage supérieur du narthex, parties hautes des deux premières travées de la nef, porche nord, porche sud
vers 1180 : après une interruption de trente années, chevet, chœur et troisième travée de la nef.
Seconde moitié du 13è siècle : voûtes d'ogives

L'église mesure 74,15 m de long, c'est la plus longue des églises d'Auvergne. Mais la nef ne fait que 6,50 m de large. Les pierres qui ont servi à la construction sont très variées ; grès rouge, grès calcaire, basalte, granulite, marbre gris et rose.

Lien du texte ci dessous

http://www.france-romane.com/brioude.html

Saint Julien, son martyre et son culte.
"Benigna Brivas"... "Brioude la douce qui garde les ossements de saint Julien": telle est la première mention écrite par Sidoine Apollinaire vers 464-465 dans Carmina, plus de 150 ans après le martyre.
A partir des diverses autres sources (Grégoire de Tours surtout) quelques historiens s'accorderaient à dire que Julien aurait été victime d'une flambée de fanatisme: "chrétien massacré par un groupe de païens réunis pour une cérémonie cultuelle, et enflammés par une de ces explosions collectives de fanatisme, qui ne sont point rares dans de telles assemblées. Peut-être percevait-on aussi un souvenir de la contre offensive chrétienne, proche ou à retardement, qui aurait infligé un bain forcé aux dieux païens." (P-F et G. Fournier)
L'hagiographie en fait un légionnaire romain de Vienne (Dauphiné) sous les ordres du tribun et ami Ferréol, fuyant les persécutions d'un certain Crispinus, émissaire de l'empereur Dioclétien. Découvert, il se livre et est décapité par ses persécuteurs qui lavent sa tête ensanglantée dans une source (aujourd'hui appelée fontaine Saint Julien à l'extrémité nord de la ville de Brioude) et l'emportent à Vienne où elle sera enterrée avec le corps de Ferréol, martyrisé lui aussi.
Le corps de Julien est transporté par deux vieillards, Arcons et Ilpize, du lieu du supplice à l'actuel emplacelent du choeur de la Basilique où ils l'enterrent. S'accomplit alors le premier miracle: les deux vieillards "retrouvèrent la vigueur de leur jeunesse."
Trè vite "la renommée de son martyre se répandit partout"
La basilique d'hier à aujourd'hui:
Face à l'affluence des pélerins, l'oratoire que fit édifier la Dame espagnole (voir icône vie de saint Julien) pour l'exaucement de son voeu, ne suffisait plus.
A l'époque mérovingienne (fin Vè siècle) on construisit une basilica sur le tombeau tandis que se développait le quartier religieux avec un baptistère, un monastère et des dépendances. A l'époque carolingienne où le célébrant officiait sur l'autel-tombeau de saint Julien, le podium carré fut entouré d'un emmarchement de mosaïques (entrelacs) et surmonté d'un ciborium que les fouilles de G. Fournier identifièrent.
L'époque romane: La construction romane s'est déroulée sur un siècle avec la destruction progressive de l'édifice antérieur et la continuité des cultes et des processions.
Les transformations gothiques: Les travaux commencèrent peu après l'achèvement du chevet (XIIè et XIVè siècle) : surélévation du vaisseau roman au profit de baies gothiques rayonnantes, innondant de lumière les parties hautes.
Au XVIè siècle: le pavement de la chapelle de la Croix.
Commandités par la famille de Langhac - dont plusieurs membres furent chanoines-comtes - les travaux du XVIè siècle ajoutèrent une chapelle, dite de la Croix, aux armes de cette famille et firent du sol un "tapis de calade" : à partir de simples galets de rivière, on réalise un étonnant décor en camaïeu, aux symbolismes géométriques (volutes, fleurs de lys stylisées, entrelac, palmettes, cercles...) ; cette profusion décorative ignorée jusqu'à sa découverte forfuite en 1963 fait aujourd'hui l'une des beautés singulière de l'édifice.
Stigmates révolutionnaires et premières restaurations.
En 1794 le clocher occidental disparaît et le clocher polygonal de la croisée est décapité. Nef et bas-cotés sont recouverts d'un grand toit pentu et un porche de style classique avec colonnes et fronton est plaqué contre la façade occidentale.
Classé monument historique dès 1840, l'édifice verra se succéder plusieurs campagnes de restauration : combles, couverture en tuiles romaines (avec le modèle ancien retrouvé, puis plus tard par des lauzes de phonolite sur chevet et porches)... .

La basilique Saint Julien à Brioude
La basilique Saint Julien à Brioude
La basilique Saint Julien à Brioude
La basilique Saint Julien à Brioude
La basilique Saint Julien à Brioude
La basilique Saint Julien à Brioude

L'art roman en Auvergne:La Basilique St Julien à Brioude(43)

Blog de auvergnebassinauzonbrassac :Auvergne a travers les temps, L'art roman en Auvergne:La Basilique St Julien à Brioude(43)

 

Basilique st Julien

Les photos de cet article ont été prises par Renzo en visite en France à l'occasion des cérémonies de jumelage de Brassac-les-mines et de Cembra(Italie)

 

Lien du texte ci-dessous

Basilique St Julien à Brioude

Au cœur de Brioude, la Basilique Saint-Julien témoigne d'un passé prestigieux. Ce monument édifié à l'époque romane sur la tombe de Saint Julien est venu remplacer les églises successives élevées à l'emplacement du martyrium du IVème siècle. Dès le VIème siècle, Grégoire de Tours affirme que sur la tombe du saint décapité, affluent des multitudes de pèlerins en quête de guérison. Par la suite, Saint Julien devint le protecteur de l'Auvergne, Brioude est un des principaux centres de pèlerinage de Gaule. A tel point qu'au IXème siècle, les Ducs d'Aquitaine y implantèrent leur capitale et que Guillaume Le Pieux, fondateur de Cluny, se fit enterrer dans l'église.

Depuis cette époque jusqu'à la Révolution, cette collégiale fut desservie par le puissant chapitre des chanoines comtes, seigneurs de Brioude. En 1957, le pape Pie XII lui conféra la dignité de "Basilique Mineure".

Avec 74.15m de longueur, la Basilique St. Julien est la plus grande église romane d'Auvergne. Elle se rattache à l'école romane auvergnate par son chevet étagé et ses pierres de plusieurs couleurs, mais en diffère par d'autres points, comme l'agencement des portails, surmontés de voussures lisses, sculptées ou en dents de scie, au lieu du traditionnel cordon à billettes et l'ornementation toute bourguignonne du chevet. Elle se distingue par une riche polychromie en camaïeux de roses et de jaunes et par une grande originalité d'architecturale.

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, L'art roman en Auvergne:La Basilique St Julien à Brioude(43)
Illumination de la Basilique

De l'opulent décor roman, subsistent des vestiges significatifs, introduits au porche sud par deux heurtoirs de bronze représentant un lion et un singe. L'ensemble des chapiteaux intacts (plus de 300) offre une diversité iconographique surprenante où prédominent les motifs inspirés de l'Antiquité. Ils voisinent avec des thèmes médiévaux et religieux ; batailles, usurier, Résurrection...

La chapelle a conservé l'intégralité du Jugement Dernier peint à fresque au milieu du XIIème siècle. Sur les piliers de la nef, des pans entiers de fresques du début XIIème siècle exposent des scènes bibliques et narratives insérées dans de riches motifs décoratifs. Cette polychromie est valorisée par l'exceptionnel pavement de galets du XVIème siècle (et IXème siècle).

Véritable trésor d'art religieux, le mobilier de la basilique présente essentiellement des œuvres gothiques et classiques très expressives : fascinant Christ lépreux, mais aussi tendres vierges...

Extérieur - L'église actuelle, entreprise par le narthex en 1060, fut achevée en 1180 (chœur et chevet). Sa nef fut surélevée et voûtée d'ogives en 1259, mais la façade Ouest, ainsi que le clocher carré qui la surmonte et le clocher octogonal élevé sur la croisée du transept on été refaits au XIXème siècle...

 

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, L'art roman en Auvergne:La Basilique St Julien à Brioude(43)

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, L'art roman en Auvergne:La Basilique St Julien à Brioude(43)

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, L'art roman en Auvergne:La Basilique St Julien à Brioude(43)

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, L'art roman en Auvergne:La Basilique St Julien à Brioude(43)

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, L'art roman en Auvergne:La Basilique St Julien à Brioude(43)

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, L'art roman en Auvergne:La Basilique St Julien à Brioude(43)

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, L'art roman en Auvergne:La Basilique St Julien à Brioude(43)

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, L'art roman en Auvergne:La Basilique St Julien à Brioude(43)

2012, 43, art, Auzon, basilique, Brassac, Brioude, Cembra, google, Haute-Loire, internet, italianno, italien, jumelage, roman, St

La basilique Saint Julien à Brioude
La basilique Saint Julien à Brioude
La basilique Saint Julien à Brioude
La basilique Saint Julien à Brioude
La basilique Saint Julien à Brioude

Voir les commentaires

Publié le par Poustache
Publié dans : #Région de Brioude
43360 Saint Géron

Village de Haute-Loire: St Géron

Saint-Géron est un petit village situé au centre de la France. Le village est situé dans le département de la Haute-Loire de la région de l' Auvergne. Le village de Saint-Géron appartient à l'arrondissement de Brioude et au canton de Brioude-Nord. Le code postal du village de Saint-Géron est le 43360 et son code Insee est le 43191.

Lien pour tout savoir sur le village

St Géron

Liens utiles

http://www.proxiti.info/infocommune.php?o=43191&n=Saint-G%C3%A9ron

http://www.cartesfrance.fr/carte-france-ville/photos_43191_Saint-Geron.html

43360 Saint Géron
43360 Saint Géron
43360 Saint Géron
43360 Saint Géron

Voir les commentaires

Publié le par Poustache
Publié dans : #Région de Brioude

Champagnac-le-Vieux est un petit village situé au centre de la France. Le village est situé dans le département de la Haute-Loire de la région de l' Auvergne. Le village de Champagnac-le-Vieux appartient à l'arrondissement de Brioude et au canton de Auzon. Le code postal du village de Champagnac-le-Vieux est le 43440 et son code Insee est le 43052.

Géographie :

L'altitude de Champagnac-le-Vieux est de 880 mètres environ. Sa superficie est de 20.61 km ². Sa latitude est de 45.358 degrés Nord et sa longitude de 3.504 degrés Est. Les villes et villages proches de Champagnac-le-Vieux sont : Saint-Vert (43440) à 2.62 km, Chassignolles (43440) à 4.30 km, Laval-sur-Doulon (43440) à 4.47 km, Agnat (43100) à 4.60 km, Chaniat (43100) à 4.74 km.
(Les distances avec ces communes proches de Champagnac-le-Vieux sont calculées à vol d'oiseau -

Lien pour visiter le village

les-villages-de-haute-loire-champagnac-le-vieux

Liens utiles

http://www.proxiti.info/infocommune.php?o=43052&n=Champagnac-le-Vieux

http://www.cartesfrance.fr/carte-france-ville/photos_43052_Champagnac-le-Vieux.html

43440:Champagnac le vieux
43440:Champagnac le vieux
43440:Champagnac le vieux
43440:Champagnac le vieux
43440:Champagnac le vieux
43440:Champagnac le vieux
43440:Champagnac le vieux
43440:Champagnac le vieux
43440:Champagnac le vieux
43440:Champagnac le vieux
43440:Champagnac le vieux
43440:Champagnac le vieux

Clic Gauche sur la carte avec le bouton de la souris attendre que le personnage apparaisse,Prendre le personnage avec la flèche de la souris en maintenant le clique gauche,Déplacer le personnage sur le pointeur du village,Puis à l'aide la molette promener vous dans le village,Attention seules les rues en bleues peuvent étre visitées.Astuce au bout des rues faites un double clic sur la route et vous irez encore plus loin.Utiliser aussi la molette pour Zoomer je vous fais confiance avec quelques manipulations vous maitriserez.Bonne visite

Voir les commentaires