Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
hauteloire.overblog.com

hauteloire.overblog.com

Tout ce que vous devez savoir de ce département se trouve dans ce blog

Publié le par Papou Poustache
Publié dans : #Histoire d'Auvergne, #patrimoine auvergnat, #région de Brioude

Cet article est reposté depuis L'Auvergne Vue par Papou Poustache.

La basilique Saint Julien à Brioude

La basilique St Julien à Brioude

La construction de Saint-Julien de Brioude s'est étalée sur plus d'un siècle. Trois ou quatre maîtres d’œuvre s'y sont succédés.
Saint Julien était un martyr du 4è siècle. Plusieurs églises se succédèrent ainsi au-dessus de son tombeau. L'église actuelle aurait été élevée à partir de 1060 en trois étapes :
1060-1100 : rez-de-chaussée du narthex, parties basses des deux premières travées de la nef et du porche nord
1100-1140 : étage supérieur du narthex, parties hautes des deux premières travées de la nef, porche nord, porche sud
vers 1180 : après une interruption de trente années, chevet, chœur et troisième travée de la nef.
Seconde moitié du 13è siècle : voûtes d'ogives

L'église mesure 74,15 m de long, c'est la plus longue des églises d'Auvergne. Mais la nef ne fait que 6,50 m de large. Les pierres qui ont servi à la construction sont très variées ; grès rouge, grès calcaire, basalte, granulite, marbre gris et rose.

Lien du texte ci dessous

http://www.france-romane.com/brioude.html

Saint Julien, son martyre et son culte.
"Benigna Brivas"... "Brioude la douce qui garde les ossements de saint Julien": telle est la première mention écrite par Sidoine Apollinaire vers 464-465 dans Carmina, plus de 150 ans après le martyre.
A partir des diverses autres sources (Grégoire de Tours surtout) quelques historiens s'accorderaient à dire que Julien aurait été victime d'une flambée de fanatisme: "chrétien massacré par un groupe de païens réunis pour une cérémonie cultuelle, et enflammés par une de ces explosions collectives de fanatisme, qui ne sont point rares dans de telles assemblées. Peut-être percevait-on aussi un souvenir de la contre offensive chrétienne, proche ou à retardement, qui aurait infligé un bain forcé aux dieux païens." (P-F et G. Fournier)
L'hagiographie en fait un légionnaire romain de Vienne (Dauphiné) sous les ordres du tribun et ami Ferréol, fuyant les persécutions d'un certain Crispinus, émissaire de l'empereur Dioclétien. Découvert, il se livre et est décapité par ses persécuteurs qui lavent sa tête ensanglantée dans une source (aujourd'hui appelée fontaine Saint Julien à l'extrémité nord de la ville de Brioude) et l'emportent à Vienne où elle sera enterrée avec le corps de Ferréol, martyrisé lui aussi.
Le corps de Julien est transporté par deux vieillards, Arcons et Ilpize, du lieu du supplice à l'actuel emplacelent du choeur de la Basilique où ils l'enterrent. S'accomplit alors le premier miracle: les deux vieillards "retrouvèrent la vigueur de leur jeunesse."
Trè vite "la renommée de son martyre se répandit partout"
La basilique d'hier à aujourd'hui:
Face à l'affluence des pélerins, l'oratoire que fit édifier la Dame espagnole (voir icône vie de saint Julien) pour l'exaucement de son voeu, ne suffisait plus.
A l'époque mérovingienne (fin Vè siècle) on construisit une basilica sur le tombeau tandis que se développait le quartier religieux avec un baptistère, un monastère et des dépendances. A l'époque carolingienne où le célébrant officiait sur l'autel-tombeau de saint Julien, le podium carré fut entouré d'un emmarchement de mosaïques (entrelacs) et surmonté d'un ciborium que les fouilles de G. Fournier identifièrent.
L'époque romane: La construction romane s'est déroulée sur un siècle avec la destruction progressive de l'édifice antérieur et la continuité des cultes et des processions.
Les transformations gothiques: Les travaux commencèrent peu après l'achèvement du chevet (XIIè et XIVè siècle) : surélévation du vaisseau roman au profit de baies gothiques rayonnantes, innondant de lumière les parties hautes.
Au XVIè siècle: le pavement de la chapelle de la Croix.
Commandités par la famille de Langhac - dont plusieurs membres furent chanoines-comtes - les travaux du XVIè siècle ajoutèrent une chapelle, dite de la Croix, aux armes de cette famille et firent du sol un "tapis de calade" : à partir de simples galets de rivière, on réalise un étonnant décor en camaïeu, aux symbolismes géométriques (volutes, fleurs de lys stylisées, entrelac, palmettes, cercles...) ; cette profusion décorative ignorée jusqu'à sa découverte forfuite en 1963 fait aujourd'hui l'une des beautés singulière de l'édifice.
Stigmates révolutionnaires et premières restaurations.
En 1794 le clocher occidental disparaît et le clocher polygonal de la croisée est décapité. Nef et bas-cotés sont recouverts d'un grand toit pentu et un porche de style classique avec colonnes et fronton est plaqué contre la façade occidentale.
Classé monument historique dès 1840, l'édifice verra se succéder plusieurs campagnes de restauration : combles, couverture en tuiles romaines (avec le modèle ancien retrouvé, puis plus tard par des lauzes de phonolite sur chevet et porches)... .

La basilique Saint Julien à Brioude
La basilique Saint Julien à Brioude
La basilique Saint Julien à Brioude
La basilique Saint Julien à Brioude
La basilique Saint Julien à Brioude
La basilique Saint Julien à Brioude

L'art roman en Auvergne:La Basilique St Julien à Brioude(43)

Blog de auvergnebassinauzonbrassac :Auvergne a travers les temps, L'art roman en Auvergne:La Basilique St Julien à Brioude(43)

 

Basilique st Julien

Les photos de cet article ont été prises par Renzo en visite en France à l'occasion des cérémonies de jumelage de Brassac-les-mines et de Cembra(Italie)

 

Lien du texte ci-dessous

Basilique St Julien à Brioude

Au cœur de Brioude, la Basilique Saint-Julien témoigne d'un passé prestigieux. Ce monument édifié à l'époque romane sur la tombe de Saint Julien est venu remplacer les églises successives élevées à l'emplacement du martyrium du IVème siècle. Dès le VIème siècle, Grégoire de Tours affirme que sur la tombe du saint décapité, affluent des multitudes de pèlerins en quête de guérison. Par la suite, Saint Julien devint le protecteur de l'Auvergne, Brioude est un des principaux centres de pèlerinage de Gaule. A tel point qu'au IXème siècle, les Ducs d'Aquitaine y implantèrent leur capitale et que Guillaume Le Pieux, fondateur de Cluny, se fit enterrer dans l'église.

Depuis cette époque jusqu'à la Révolution, cette collégiale fut desservie par le puissant chapitre des chanoines comtes, seigneurs de Brioude. En 1957, le pape Pie XII lui conféra la dignité de "Basilique Mineure".

Avec 74.15m de longueur, la Basilique St. Julien est la plus grande église romane d'Auvergne. Elle se rattache à l'école romane auvergnate par son chevet étagé et ses pierres de plusieurs couleurs, mais en diffère par d'autres points, comme l'agencement des portails, surmontés de voussures lisses, sculptées ou en dents de scie, au lieu du traditionnel cordon à billettes et l'ornementation toute bourguignonne du chevet. Elle se distingue par une riche polychromie en camaïeux de roses et de jaunes et par une grande originalité d'architecturale.

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, L'art roman en Auvergne:La Basilique St Julien à Brioude(43)
Illumination de la Basilique

De l'opulent décor roman, subsistent des vestiges significatifs, introduits au porche sud par deux heurtoirs de bronze représentant un lion et un singe. L'ensemble des chapiteaux intacts (plus de 300) offre une diversité iconographique surprenante où prédominent les motifs inspirés de l'Antiquité. Ils voisinent avec des thèmes médiévaux et religieux ; batailles, usurier, Résurrection...

La chapelle a conservé l'intégralité du Jugement Dernier peint à fresque au milieu du XIIème siècle. Sur les piliers de la nef, des pans entiers de fresques du début XIIème siècle exposent des scènes bibliques et narratives insérées dans de riches motifs décoratifs. Cette polychromie est valorisée par l'exceptionnel pavement de galets du XVIème siècle (et IXème siècle).

Véritable trésor d'art religieux, le mobilier de la basilique présente essentiellement des œuvres gothiques et classiques très expressives : fascinant Christ lépreux, mais aussi tendres vierges...

Extérieur - L'église actuelle, entreprise par le narthex en 1060, fut achevée en 1180 (chœur et chevet). Sa nef fut surélevée et voûtée d'ogives en 1259, mais la façade Ouest, ainsi que le clocher carré qui la surmonte et le clocher octogonal élevé sur la croisée du transept on été refaits au XIXème siècle...

 

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, L'art roman en Auvergne:La Basilique St Julien à Brioude(43)

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, L'art roman en Auvergne:La Basilique St Julien à Brioude(43)

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, L'art roman en Auvergne:La Basilique St Julien à Brioude(43)

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, L'art roman en Auvergne:La Basilique St Julien à Brioude(43)

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, L'art roman en Auvergne:La Basilique St Julien à Brioude(43)

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, L'art roman en Auvergne:La Basilique St Julien à Brioude(43)

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, L'art roman en Auvergne:La Basilique St Julien à Brioude(43)

Blog de auvergnebassinauzonbrassac : Auvergne a travers les temps, L'art roman en Auvergne:La Basilique St Julien à Brioude(43)

2012, 43, art, Auzon, basilique, Brassac, Brioude, Cembra, google, Haute-Loire, internet, italianno, italien, jumelage, roman, St

La basilique Saint Julien à Brioude
La basilique Saint Julien à Brioude
La basilique Saint Julien à Brioude
La basilique Saint Julien à Brioude
La basilique Saint Julien à Brioude

Commenter cet article